• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Dans la salle d’attente du médecin

Dans la salle d’attente du médecin - Lolitta Parizeau

Je suis allée voir mon médecin la semaine dernière, parce que j’ai besoin d’un traitement des varices qui fonctionne vraiment. J’ai essayé toutes les crèmes sans ordonnance de la pharmacie, sans succès. Je voudrais avoir de belles jambes, et ne plus avoir de douleurs, alors je n’ai pas le choix, il a fallu que j’aille voir mon médecin.

Le problème avec ce médecin, c’est qu’il est comme on dit, victime de son succès, et qu’il faut attendre des heures dans sa salle d’attente pour être pris en charge. Alors je passe mon temps à écouter de la musique et à lire les magazines qu’il a posés sur une table basse. Je regarde aussi les gens, et j’essaie de deviner la raison pour laquelle ils sont là.

Aujourd’hui, j’ai bien attendu deux heures avec qu’il me fasse rentrer dans son cabinet. Il y avait six personnes avant moi, et toutes étaient là pour se faire soigner. Je précise parce que parfois les gens viennent en famille, et une seule personne sur trois ou quatre est vraiment auscultée. Du coup, le temps d’attente est réduit. Mais là, il n’y avait pas de famille, juste des gens seuls. Il y avait un vieux monsieur à côté de moi, deux jeunes filles en face de moi, une grand-mère, et deux hommes d’à peu près mon âge de l’autre côté.

Moi, j’étais assise sur le canapé, mais il y a surtout des chaises dans la salle d’attente, et aussi une grande terrasse avec une table. Sur la table, il y a un cendrier, je crois que les gens vont sur la terrasse pour fumer. Personnellement, je n’oserais jamais fumer chez mon médecin, j’aurais trop peur de me faire gronder ! Mais je crois que ce médecin fume lui aussi. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne ferait pas de réflexion, c’est son travail après tout.

Le médecin est très jeune, je l’ai connu quand il était interne à l’hôpital. J’avais eu un accident de moto et il s’était occupé de moi. Comme je l’avais trouvé très compétent, je l’ai suivi et adopté quand il a ouvert son cabinet. Malheureusement, ses autres patients ont fait la même chose que moi ! Et je dois attendre des heures à lire des magazines stupides pour être soignée. Mais je n’ai pas trop le choix, ce n’est pas les médecins qui manquent, mais les autres, je ne les aime pas.

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!