• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des retrouvailles surprises

Des retrouvailles surprises - Lolitta Parizeau

C’était surprenant comme Mathilde et sa mère se ressemblaient, sur les photos que j’avais vues. Mathilde avait le même regard franc, le sourire amusé et la couleur de cheveux de sa maman, une amie de longue date que j’avais connue quand elle était petite. La ressemblance était si frappante, que seuls quelques détails les différenciaient. L’enfant avait hérité de son père des yeux d’un bleu profond et une couleur de peau plus claire que celle de sa mère. Ces deux différences mises à part, elles étaient si semblables que j’avais cru, quand j’avais vu les premières photographies, que mon amie les avait retrouvées et qu’elles avaient été prises pendant nos jeunes années. Une bouffée de nostalgie m’avait envahie quand j’avais découvert ces quelques clichés. Nous avions été si proches, pendant notre adolescence, que nous n’étions jamais l’une sans l’autre.

Si j’ai eu des nouvelles d’Aurélie, après de nombreuses années sans en avoir, c’est grâce à Mathieu. Mon conjoint avait retrouvé, par des contacts personnels sur le réseau social qu’il a choisi, la jeune femme maintenant adulte, mère et mariée. Il m’avait prévenue qu’il avait pu la joindre, et qu’elle lui avait envoyé ces clichés, que j’avais regardés avec un peu de tristesse, car nous avions cessé de nous voir à cause d’un éloignement géographique, mais je n’avais jamais cessé de regretter cette amitié. Je souhaitais la rencontrer, Mathieu arrangea un rendez-vous avec elle sans m’en prévenir. Il voulait me surprendre, et quand je suis revenue d’un rendez-vous à la clinique d’implantologie Boisbriand, ce soir-là, j’ai constaté qu’une automobile était stationnée près de notre entrée de garage. J’ai consulté mon agenda électronique, mais je n’avais pas inscrit dessus un repas avec des amis. J’en ai déduit que mon conjoint avait invité un collègue, ou une connaissance.

J’ai poussé la porte de l’entrée en me demandant si je connaissais la personne qui était venue nous voir. Je fus très heureuse de voir mon amie. L’émotion de nos retrouvailles nous a prises, toutes les deux, et nous avons même eu une petite larme qui a coulé. Tout avait été organisé et Aurélie était disponible pendant toute la soirée, car elle avait demandé à ses beaux-parents de garder ses enfants. Elle me montra d’autres photos de Mathilde et aussi quelques-unes de Gloria, son autre fille. Nous avons essayé de rattraper le temps perdu et nous avons discuté pendant toute la soirée. Son départ fut, de nouveau, un moment très fort en émotions.

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!