• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Franchir le pas

Franchir le pas - Lolitta Parizeau

Ma meilleure amie a un caractère très différent du mien, mais nous nous entendons merveilleusement bien. Je la connais depuis si longtemps, presque vingt ans, si bien, qu’elle sait presque tout de moi et réciproquement, je sais tout d'elle. Nous avons partagé nos mariages, les naissances de nos enfants, les rires et les pleurs aussi.

Elle a connu des passages difficiles dans sa vie, comme moi. L’année dernière, lorsqu’elle attendait leur deuxième enfant, son mari a engagé une procédure de divorce. Elle avait beaucoup de mal à faire face à la situation, à s’occuper de Julie aussi, leur premier enfant. Puis, heureusement, ils sont parvenus à arranger les choses, ils ont trouvé un terrain d’entente, et poursuivit leur vie de couple, jusqu’à la naissance du bébé. Mais quelques mois plus tard, sans surprise, une séparation définitive s’en suivie. Caroline ne manqua de rien, son ex-mari avait beaucoup d’argent. Il l’installa avec les enfants dans une grande et belle maison qu’il avait achetée aux noms des filles. Mais, Carla m’avait glissé un jour, qu’elle avait le sentiment de vivre dans une prison dorée. John donnait beaucoup d’argent, mais, c’était aussi lui qui décidait de tout. Carla ne se sentait pas réellement libre.

Alors, dans un premier temps, elle s’est alors plongée dans une frénésie d’achats compulsifs. Il m’arrivait de l’accompagner, sans pour autant dépenser comme elle, non que j’estimais que ce ne soit pas bien, mais, ma situation ne me le permettait pas. Elle s’engouffra ensuite dans les soins esthétiques. Elle voulait faire disparaître une cellulite qu’elle était seule à voir, puis, décida d’avoir recours à quelques injections de Botox. Elle décida ensuite de retoucher sa bouche et son nez, et pour finir, tenta de me convaincre de franchir ce pas. Elle s’obstinait à m’expliquer qu’il valait mieux prévenir quelques rides avant qu’elles ne soient là, ou avant qu’elles ne soient trop profondes…

Initialement, j’étais totalement opposée, réfractaire même, à ce type de produits et de pratique. Le simple fait de voir ces femmes perdre leur visage harmonieux pour tirer leurs traits ou gonfler leurs lèvres me répugnait. Mais, je devais bien admettre qu’il n’en était rien en ce qui concernait Carla. En quelques séances, elle avait effacé quelques petites ridules, sans rien modifier de son apparence habituelle. À l’évidence, il ne fallait pas comparer ces femmes qui abusaient des produits de celles qui les utilisaient à bon escient. Et je devais bien constater que les cernes qui se creusaient sous mes yeux, évoluaient sans remède, malgré les heures de sommeil que je tentais d’accumuler.

La prochaine fois qu’elle rencontrera son chirurgien, je l’accompagnerai et discuterai avec lui. S’il me tient un discours rassurant, et me propose une solution qui me convient, il est possible que je me laisse convaincre...

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!