• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La musique dans les cœurs

La musique dans les cœurs - Lolitta Parizeau

Parlons de musique, ou plutôt de préférence musicales. J’ai vraiment du mal à m’accorder avec les vieux. Je veux dire, ceux qui ont dansé sur les hits des années 60 et 70. Jabez, un jeune de 26 ans, déteste tout ce que Henri, 87 ans, aime. Un vrai conflit générationnel, et les débats autour de la musique font rage à chaque fois que les deux se rencontrent. Ma question est, pourquoi un tel aime tel style musical, alors que l’autre le déteste ?

Étant de nature curieuse, je me suis qu’il serait fort intéressant regarder les différentes théories en ligne et de poser la question aux personnes de mon entourage. J’ai eu des réponses très différentes, mais parfaitement logiques. Nous savons tous que la musique provoque différentes sensations selon les personnes, personnalités et genres musicaux que l’on écoute. Bon nombre de gens pensent fortement que la musique est reliée au sexe. Je m’explique ; les mouvements ou les pas de danse qu’une musique nous inspire est facilement confondu avec des mouvements du corps, et dans la plupart de ces mouvements, on retrouve ceux que l’on exécute durant la pratique sexuelle. Sans mentionner que les thèmes de musiques sont souvent des histoires d’amour, encore des histoires d’amour, et beaucoup de sexe aussi.

Il y a ceux qui aiment une musique qui exécute plus de 100 rythmes en quelques secondes. Je parle bien sûr, de musique super rapide du style techno. Celle que j’aime écouter quand je bricole ; par exemple quand j’effectue un drainage. On recherche un genre musical, car il nous inspire et provoque des sensations en nous, mais aussi par habitude et pour ce que notre génération nous a habitué à consommer. Pour les anciennes générations qui ont du mal à comprendre la musique de cette génération, je pense que c’est une question d’habitude et de standard. Vous pouvez ne pas être d’accord, tout cela est très discutable, la musique est totalement subjective. Disons que je ne ressens pas le même effet quand j’écoute de la musique française à Montréal, et le même son à Paris. Écouter du 50 cent dans une boîte à New-York, me donne un effet tout à fait différent que celui que je ressens dans une boîte à Paris.

Certains trouvent que Barrington, Mozart et autres classiques du genre sont la crème des crèmes. Ma nièce de 4 ans se bouche les oreilles à chaque fois que Mozart passe à la radio. Elle trouve que la musique est triste, par contre, elle reconnaît Mozart. Je pense que la musique est une pierre précieuse que le monde entier partage, elle ne connaît pas de frontière, n’a pas de limite et peu toucher n’importe quel cœur...

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!