• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le choix de chacun

Le choix de chacun - Lolitta Parizeau

Hier, quand je parlais avec ma cousine, elle m’a expliqué à quel point le propriétaire du logement à son copain était un avare, qui se foutait vraiment de ses locataires.  En autant qu’il ait son argent au début de tous les mois, il est heureux.  Je sais bien que c’est normal de trouver des propriétaires comme lui une fois de temps en temps, mais à chaque fois que j’entends parler de l’un d’eux, ça me met hors de moi.

J’ai dit à ma cousine qu’un qualite de l'air Montreal pourrait faire perdre les logements à ce propriétaire dictateur.  Elle m’a mentionné une fois qu’elle a vu un peu de moisissure dans la salle de bain.  De plus, son copain, malgré qu’il ne fume pas, tousse régulièrement et sans arrêt.  Ce n’est pas du tout normal.

Chantal, ma cousine, tente de convaincre son copain de déménager.  Pour le moment, elle n’est pas prête d’aller vivre avec lui, alors ça lui enlève une raison de déménager.  Il ne veut pas, point final.  Il est bien où il est.  Certes, c’est un beau coin et le logement, malgré ses défauts, fait preuve de plusieurs qualités.  Mais, il choisit de rester dans un endroit qui pourrait le rendre très malade.

Chantal et moi vivons dans un édifice où les murs ne peuvent pas pourrir, car ils sont en béton.  Les plafonds peuvent devenir pourris si un peu d’eau coule, mais les propriétaires et les concierges surveillent de près chaque coin de leur propriété, car ils ne veulent pas commencer à avoir des problèmes.  Ils croient sincèrement que, du moment qu’un petit problème se pointe, il faut le régler le plus vite possible.  Ils détestent laisser traîner les choses et, en plus, ils sont très conscients que certains problèmes commencent très petits, mais peuvent devenir gros rapidement.  Mieux vaut prévenir que guérir est leur mode de fonctionnement.

Il y a eu des logements qui se sont libérés dans notre édifice, et la proximité entre cet homme et sa copine n’a pas été suffisante pour le convaincre de déménager.  Bon, j’avoue qu’il a besoin d’un espace de stationnement et nous n’avons pas accès à ce luxe.  En plus, il n’y a pas de salle de lavage dans le bloc, ni d’entrée pour laveuse et sécheuse dans les logements.  Alors, vu qu’il est habitué à cette utilité, il ne veut pas se retrouver à devoir se rendre à la buanderie la plus près pour faire son lavage.

Bon… à chacun ses goûts !

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!