• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le fils de mon amie Carla

Le fils de mon amie Carla - Lolitta Parizeau

Mon amie Carla m’a contactée pour savoir si nous pouvions héberger son fils pendant six mois, le temps pour lui de faire son année de stage obligatoire dans le cadre de ses études d’ingénieur. Je connais Carla depuis plus de vingt ans, nous nous étions rencontrées à la maternité et son fils Charles était né le lendemain de ma fille.

Nous nous étions liées d’amitié et étions restées en contact, il était donc naturel pour elle de nous demander si nous pouvions l’aider. J’étais très heureuse de pouvoir l’aider. Charles est donc arrivé chez nous le weekend dernier. Au fil des années, je l’avais vu de temps en temps, mais surtout en photo. Je me doutais bien qu’il avait grandi, mais quelque part, j’avais toujours cette image de lui le jour de sa naissance… On ne voit pas le temps passer…

Charles est très indépendant, depuis des années déjà, il trouve lui-même des emplois pendant ses vacances, et aime ça. Son stage est non rémunéré, mais il a pu, au fil des ans, se constituer un petit pécule avec lequel il nous propose de payer une compensation pour son hébergement. Il est bien entendu, hors de question d’accepter, nous sommes ravis de l’avoir chez nous. Le problème est son transport : nous ne pouvons pas l’emmener à son bureau tous les jours, il va donc falloir qu’il trouve un moyen de transport. J’ai vu la semaine dernière une publicité Internet pour une entreprise de location de voitures spécialisée dans la location de petites voitures à prix très intéressants aux étudiants. Je vais lui proposer cette solution, je suis certaine que l’idée lui plaira.

J’aimerais que ma fille Jeanne soit aussi indépendante. Jeanne est toujours la “fifille de Papa”, comme un coq en pâte à la maison où je m’occupe toujours d’elle comme lorsqu’elle avait 10 ans. Et elle aime ça. Je dois dire que c’est beaucoup de ma faute, j’ai du mal à couper le cordon. Je suppose que c’est une affaire de caractère, et loin de moi l’idée de comparer Jeanne et Charles. J’aimerais quand même que le séjour de Charles aie une influence positive sur le comportement de Jeanne, et que peut-être, elle prenne goût à une certaine indépendance.

Je pense suggérer à Jeanne de demander à Charles si par exemple, il pourrait la déposer à l’université le matin lorsqu’il se rend à son bureau, et la ramener quand les horaires le permettent. Ce serait un bon début, je pense, un moyen pour que Jeanne voie qu’avoir son propre transport offre une liberté que j’espère, elle appréciera, et peut-être, que cela mènera à plus d’expériences pour elle.

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!