• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon premier voyage à Paris

Mon premier voyage à Paris - Lolitta Parizeau

J’avais toujours rêvé d’aller à Paris. L’occasion se présenta de prendre une quinzaine de jours de congé et de prendre un billet pour découvrir la Ville lumière. J’arrivais de nuit dans un des aéroports situés dans la périphérie. Je trouvais un taxi à qui je donnais l’adresse de mon hôtel. Nous étions à peine sortis de l’autoroute que mon chauffeur se retourna vers moi. Comme je pouvais le voir, un bouchon s’était formé sur le périphérique qui encercle Paris. Magnifique première vision, cette file d’attente interminable de voitures, en un long ruban lumineux et coloré. Je préfère manier l’ironie dans ces circonstances, cela me détend.

Enfin, le véhicule bifurque vers une sortie. Le vrai spectacle commence maintenant. À ma gauche, la Seine coule sous un pont orné de sculptures. Les péniches sont regroupées le long des quais. Ces bateaux servent d’habitation maintenant, le transport fluvial qui avait été si florissant les siècles passés s’est presque arrêté. Ces anciennes façades le long du fleuve, comme c’est romantique ! Je suis transportée dans un autre temps. Nous tournons un moment, puis le taxi s’arrête dans la rue de mon hôtel et me décrit ce quartier : Montparnasse était celui des artistes au dix-neuvième siècle. Dans les cours intérieures, de nombreux ateliers accueillaient des peintres et des sculpteurs. La vie à cette époque était foisonnante culturellement. À présent, des familles tranquilles ont pris possession de ce lieu.

Dès le petit matin, je sortais pour me promener. Munie d’un plan, je sillonnais les rues, les boulevards, où se bousculaient une foule disparate. Je découvrais une ville prise entre une beauté ancienne et l’effervescence de la modernité. Je m’installais à la terrasse d’un café pour observer la vie qui s’écoulait de partout dans les artères parisiennes. Ma pause ici n’avait rien du hasard ; j’étais sur la place Saint-Germain-des-Prés, où, dans le mythique Café de Flore, Sartre, Vian et Simone de Beauvoir venaient.

Le soir, j’avais prévu d’aller voir l’avenue des Champs-Élysées. De nuit, elle resplendissait et l’agitation qui régnait était aussi importante qu’en plein jour. Je pris le métro pour aller à la Butte-aux-Cailles. La chaleur de ce mois de mai était inhabituelle, m’expliqua le tenancier du bar où je m’arrêtais une fois arrivée à destination. En terrasse, des hommes et des femmes de tous âges discutaient sous les auvents des cafés et des restaurants.

Mon séjour fut merveilleux, tel que je me l’étais imaginé. Je revenais chez moi avec de bons souvenirs plein la tête et avec l’envie d’y retourner.

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!