• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Progrès et modernité

Progrès et modernité - Lolitta Parizeau

J'ai une amie juge, qui trouve le temps avec ses quatre enfants et son travail, de faire du théâtre et du sport. Je dois avouer qu’elle m'épate beaucoup, parce que vraiment, elle a une énergie débordante, et je trouve cela tout à fait admirable qu'elle arrive à tout concilier. Elle me dit que son secret réside dans ses activités annexes, notamment, le théâtre et le sport. Depuis qu'elle fait affaire avec un bon fournisseur internet LTE, elle utilise régulièrement une vidéo d'entraînement en ligne, qu'elle m'a d'ailleurs recommandée, et trois fois par semaine, elle prend des cours de théâtre. J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'aller voir une de ses pièces, et elle est vraiment brillante. Ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir tout faire, mais je présume que c'est une question d'organisation, et aussi, il faut quand même l’admettre, de moyens. C'est certain que quand on a suffisamment d'argent pour pouvoir engager une aide-ménagère, et une gardienne à temps plein, cela aide énormément. Mais quand même, cela n'enlève rien au mérite de la personne. 

Je me demande comment vivaient nos ancêtres. Je pense à ma grand-mère, qui a élevé seule cinq enfants, car son mari, militaire, était souvent au front ou en mission. Certes, elle avait les honneurs de son rang, mais que de complications quotidiennes ! Elle a déménagé pratiquement 20 fois dans sa vie. Elle a vécue en Allemagne, en France, en Espagne, alors que lui a résidé en Israël, au Viêtnam, au Cambodge et au Liban. Elle a traversé plusieurs guerres, et pourtant, quand elle est décédée, elle avait le teint aussi frais qu’une rose, malgré ses 73 ans. C’est sans doute pour cela que j’ai gardé un goût si prononcé pour la coquetterie, notamment pour les parfums. Je pense que dans mon inconscient, cela me rappelle ma chère grand-maman.

En tout cas, probablement qu'à chaque génération ses défis ! Les défis de la nôtre, c'est sans doute de savoir tout gérer, en restant le plus calme possible. C'est vrai que la vie actuelle est, je trouve, assez anxiogène. D'autant que l'on nous rapporte quotidiennement des mauvaises nouvelles du monde entier, et qui ne sont pas faites pour nous rassurer, comme si on avait besoin de savoir toutes les horreurs qui se passent sur les 5 continents !

À cet égard, nos ancêtres vivaient des choses très difficiles, mais ils n'étaient pas mis à la même épreuve, et avec la même intensité, du flot des mauvaises nouvelles. Bien sûr, ils écoutaient la radio, et je vois encore mes oncles et tantes qui ont toujours un poste de radio quasiment dans chaque pièce de la maison, ce qui m'a toujours fait rire ou sourire, pourtant, ne sommes-nous pas un peu pareils aujourd'hui ? Avec nos iPhones, Blackberry, iPad, et toutes ces choses qui nous connectent au monde extérieur, mais pas toujours pour le meilleur, et encore moins au monde intérieur… C’est pratique, mais pas trop !

Parfois, je m’amuse à imaginer nos ancêtres avec un smartphone. Ce serait drôle quand même ! « Allo, Pierre, quand rentrez-vous de mission ? Je vous laisse, j’ai un double appel, et la calèche est arrivée ! »

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!