• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un pouce... Pas vert du tout !!!

Un pouce... Pas vert du tout !!! - Lolitta Parizeau

Je n'ai pas le pouce vert. Ni le pouce, ni aucun autre doigt d'ailleurs ! Les plantes intérieures et extérieures dépérissent à mon contact. Et les fleurs encore plus rapidement même. Je suivais pourtant méticuleusement tous les conseils, point par point, des multitudes de livres que j'ai sur le sujet. Maintenant, avec Internet, c'est encore plus facile, sauf dans les cas où ces conseils sont contradictoires, ce qui était, hélas très fréquent, et pas pour m'aider. Dans le doute, je faisais toujours le mauvais choix. Mais, je m'obstinais pourtant avec une ferveur quasi-religieuse, à acheter des plantes, des fleurs, des engrais et vitamines afin d'obtenir, au moins une plante viable dont je pourrais être fière. Je surveillais la livraison de courrier, car je commandais, malgré tout, des graines et des revues de partout dans le monde sur le sujet régulièrement.

Je suis devenue la risée de la famille. C'est très légitimes, car mes parents sont, de formation, fleuristes et possèdent une pépinière reconnue en banlieue.  Parfois, par pitié, non pour moi, mais pour elle, ma mère recueillait une de mes pauvres plantes condamnées inévitablement à s'éteindre bientôt et miraculeusement, en quelques semaines, voire quelques jours, elle reprenait vie et éclat. Mais rien à faire, si elle revenait chez moi, elle flétrissait à nouveau.

Comprenez-moi, c'était très important pour moi, de réussir dans ce domaine. Non pas parce que je reprendrai le commerce de mes parents un jour, je suis la cadette, et ma sœur, et mon frère s'en chargeront, de plus, eux, ne sont pas atteints d'un quelconque sort maléfique, comme je semble avoir reçu à la naissance. Ils le feront plutôt par défi personnel. Et pour prouver à ceux qui me taquinaient que je pouvais y arriver.

Eh bien, maintenant, j'ai abandonné. J'ai reçu mes parents à souper, un dimanche il y a trois semaines, et ma mère m'a dit combien ils sont fiers de moi. Ça m'a étonnée. Elle m'a avoué aussi qu'ils auraient aimé que ma sœur et mon frère choisissent un autre domaine, car avoir un commerce comme le leur, c'est très difficile, et l'on doit s'en occuper 7 jours par semaines. Mais ma sœur est une fleuriste qui pratique son métier avec art, et mon frère adore les plantes et le jardinage. Elle et mon père, se sont donc résignés à leur léguer la suite quand ils prendront leur retraite, ce qui ne saurait tarder, car ils ont soif de voyage et de repos bien mérité. Ma mère a même prié pour que je fasse un autre métier que le leur. Il faut croire que ses prières ont été trop entendues ! Et, de plus, mon père m'a dit que j'étais la seule, avec ma mère évidemment, qui savait vraiment cuisiner !

Depuis, j'ai adopté les fleurs et plantes en soie. Ma sœur m'a aidé à faire de jolis arrangements ayant l'air naturel. Un p'tit coup de plumeau, et elles sont toujours resplendissantes !

À propos de l’auteur :

author

Les langues, c’est ma passion: anglais, français, espagnol et même allemand. Quel bonheur que d’apprendre et de découvrir par l’apprentissage de nouvelles cultures! Comment j’apprends les langues au quotidien? Eh bien, tout simplement par le biais du net...et des voyages. Ce blogue, ce sera donc un endroit ou vous pourrez en apprendre davantage sur mes passions. Bienvenue!